ÉQUIPEMENT COMMERCIAL
Sécurité
Vidéosurveillance
Vidéosurveillance : le numérique en question

Partout ailleurs, l’image et le son sont aujourd’hui captés, véhiculés et stockés en format numérique. Mais en magasin, les caméras de surveillance numériques tardent à s’imposer. Leur coût demeure en effet trois fois plus élevé que celui des équipements analogiques classiques. Et comme la tendance est à la multiplication des caméras, y compris dans les réserves ou couloirs de bureaux…

L’autre souci concerne la fiabilité et la sécurité du système. Brancher directement des caméras sur le réseau informatique du magasin, c’est non seulement faire courir un risque au système d’encaissement, mais c’est aussi accaparer une bonne part du débit disponible.

La solution la plus courante consiste donc à installer des caméras analogiques et de les connecter, via un câblage spécifique, à un convertisseur numérique. Ce dernier « traduit » les images en fichiers et les stocke sur disque dur. Elles peuvent alors être traitées et exploitées. Un logiciel d’analyse peut par exemple être paramétré pour repérer des mouvements suspects, lire les plaques minéralogiques des véhicules en sortie de parking, etc.

Marc Reidiboym
<< RETOUR À LA LISTE
Nos partenaires