ÉQUIPEMENT COMMERCIAL
Accueil
Des chariots plus grands, plus maniables, moins chers
Un parc de chariots en mauvais état, c’est l’assurance d’être d’emblée jugé défaillant. Voilà un élément essentiel pour le confort d’achat des clients.
Des meubles frais/froids modulables et économes
Les meubles frais ou froids sont de plus en plus polyvalents. Pour transformer une vitrine trad en espace frais-emballé LS. Ou pour changer de température selon les produits implantés.
Mobilier : la quadrature du cercle
Gondoles, racks et présentoirs ne supportent pas que le poids physique des marchandises. Ils subissent également un lourd fardeau de contraintes, le plus souvent contradictoires.
Manutention : l’optimisation est loin d’être achevée
Les logisticiens sont formels. La distance qui va des quais de déchargement aux gondoles accaparerait à elle seule 40 % des coûts totaux de la chaîne d’approvisionnement.
Le prêt-à-vendre tisse sa toile
Depuis que Carrefour a annoncé sa généralisation début 2007, fournisseurs et consultants ne tarissent plus d’éloges à son sujet.
Déchets : un traitement plus complexe
Les grandes surfaces alimentaires « produisent » d’abondants déchets d’emballage. Il faut bien s’en débarrasser et dans ce domaine, les enseignes ont largement anticipé la législation.
Des abris à moindre coût
Moins ancien que le chariot, l’abri censé le protéger est aujourd’hui tout aussi incontournable. Après une période faste où l’on confiait volontiers son dessin aux architectes – exemple : Auchan Val d’Europe –, les enseignes sont revenues à la simplicité.
L’image débarque
Les grandes manœuvres démarrent à peine. Car concevoir des programmes adaptés aux magasins n’est pas une mince affaire.
Le marketing olfactif s’enracine
Les diffuseurs de senteurs sont de plus en plus fréquents en magasin. Ils nécessitent toutefois quelques précautions. Les conseils de Linéaires.
Eclairage : des effets insoupçonnés
L’investissement est important : jusqu’à 100 € par mètre carré en configuration de base. La consommation énergétique est loin d’être négligeable. Pourtant, faire des économies trop drastiques sur l’éclairage est une erreur.
Nos partenaires